« Une nouvelle tannerie fait surface »

Leather Fashion Design – N°1 Février 2019

« On dirait bien que le cuir de poisson a la pêche ! Après Femer, peausserie artisanale en circuit court avec les mareyeurs pisciculteurs du bassin d’Arcachon, c’est au tour d’un trio de 3 jeunes ingénieurs en chimie verte de se jeter à l’eau. Leur concept ? Valoriser les ressources existantes, et réinventer la chimie pour faire bouger les lignes en matière d’environnement, sans rogner sur les performances. Encore en pleine phase de recherche et développement produits avec l’appuie du CTC (Comité Professionnel Cuir Chaussure Maroquinerie Ganterie) il y a quelque mois, le projet d’une nouvelle tannerie va émerger cette année. La jeune entreprise entend bien mettre un joli coup de filet sur les peaux de poissons non valorisées – estimées à 50 000 tonnes rien qu’en France – pour les transformer en cuir à tannage végétal ou synthétique. Une démarche environnementale qui a fait mouche auprès d’ADC dispositif d’aide au développement d’entreprises filière cuir, qui les accompagnera pendant les 3 prochaines années. » JS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :