Nos engagements

Une mode plus responsable passe par des matériaux plus respectueux de l'environnement

Nos engagements

Nos combat - image1
    • Tannage sans sel de chrome

Le tannage est une étape centrale de la production de cuir. Cette étape consiste à transformer une peau crue en un matériau imputrescible, le cuir. Elle est possible grâce à ce que l’on appelle des tanins. Ces derniers peuvent être d’origine végétal, organique ou minéral.

L’industrie a développé un tannage dit « minéral » où les tanins sont remplacés par des sels de chrome (ou d’aluminium), ce qui réduit le temps de tannage à seulement quelques jours. Aujourd’hui 85% des peaux tannées dans le monde le sont au chrome.

    • Utilisation de ressources renouvelables

Les tanins végétaux sont des molécules que l’on retrouve dans la plupart des végétaux (écorces, fruits, feuilles, racines,…). Dans la nature, les tanins servent à protéger les végétaux contre les parasites ou les champignons. Chaque tanin est unique et possède des propriétés chimiques particulières et donc des effets différents sur le cuir.

Selon le résultat que l’on souhaite obtenir en termes de souplesse, de résistance ou même de couleur il est possible d’utiliser des extraits :

      • de chêne 
      • de châtaigner
      • de mimosa
      • de quebracho 

 

Nous utilisons au maximum des ressources locales qui ne sont pas issues des écorces d’arbres, bien que ces dernières sont des déchets de la filière du bois. Il est possible d’utiliser des ressources qui n’ont aucun impact sur la déforestation en se concentrant sur des feuilles, des racines, ou bien même des fruits.

 
    • Effluents de production biodégradables

Le tannage végétal est plus lent et consommateur d’eau que le tannage au chrome. Mais en comparaison au tannage au chrome il a un plus faible impact sur l’environnement.

A la fin du procédé de tannage, il faut traiter les bains qui ont servi au tannage et dans le cas d’un tannage végétal il reste des boues pleines d’eau et de tanins, autant de substances naturelles parfaitement biodégradables.

Dans le cas du tannage au chrome il reste des boues pouvant contenir des sels de chrome, dangereuses si elles venaient à se répandre dans l’environnement, il faut donc les purifier chimiquement. Une fois séchés, les restes ne peuvent pas être valorisés dans la filière agricole (contrairement aux résidus de tannage végétal) et doivent être entreposés en décharge de classe I (pour les déchets présentant un caractère dangereux).

 
    • Cuirs hypoallergéniques

Le « cuir à tannage végétal » est plus respectueux de l’environnement mais il est aussi moins nocif pour la santé. Santé de ceux qui le produisent, de ceux qui l’utilisent quotidiennement et enfin celle des utilisateurs finaux. Les premiers parce qu’ils utilisent moins de produits nocifs, les autres parce qu’une des grandes qualités de ce type de tannage est qu’il produit un cuir qui ne provoque pas d’allergie, contrairement au tannage au chrome.

    • 50 000 tonnes de déchets inutilisés à ce jour
50 000 tonnes de déchets de poisson sont produits chaque année en France. Les principaux générateurs sont la restauration et l’industrie agroalimentaire. Une grande partie est directement jetée à la poubelle alors que seule une petite part est valorisée.  Cuir Marin de France est persuadé du potentiel de ces ressources et s’attache à valoriser ces peaux en cuir dans une logique d’éco-circularité. Cette activité permet de réduire d’autant la génération de déchets de ces deux industries.

 
    • Substituts aux cuirs au chrome, aux plastiques et aux fourrures

Les cuirs que nous développons sont de parfaits substituts aux cuirs ou matériaux conventionnels, parfois polluants ou peu éthiques. Chaque mètre carré de cuir marin utilisé permet d’éviter d’autant l’utilisation de matériaux controversés.

    • Traçabilité de l’origine des peaux
Nous attachons une attention toute particulière à l’origine des peaux que nous transformons. Dans un soucis de transparence, nous sélectionnons tous nos fournisseurs de peaux en France.
De plus, il est primordial de faire en sorte de ne pas porter indirectement atteinte à la biodiversité en sélectionnant uniquement des peaux de poisson élevés dans des conditions exemplaires et en lien avec le bien-être animal.

 
    • Exigences de qualité pour l’industrie du luxe

La France est un leader européen dans la production de cuir après l’Italie. Depuis des décennies, le savoir-faire des tanneries françaises est taillé pour répondre aux attentes et besoins des plus grandes maisons du luxe à travers le monde. Nos cuirs marins ont été développés au sein du Centre Technique du Cuir à Lyon.

Les performances

Des cuirs aux propriétés exceptionnelles et aux grains uniques

Finesse

Les cuirs marins sont relativement fins. Avec des épaisseurs variant de un à plusieurs millimètres en fonction du type de poisson, ces cuirs sont donc très légers et permettent de faciliter l’usage et le stockage pour les professionnels du cuir.

Souplesse

Le champ des possibles en terme de souplesse est très important. Ces cuirs conviennent donc parfaitement à diverses applications comme la fabrication d’articles de maroquinerie, de bracelets de montre, en gainerie, ou même pour le prêt-à-porter.

Résistance

Bien que les cuirs soient fins cela n’impacte pas la résistance. En effet, les cuirs marins sont plus résistants que la plupart des cuirs de crocodiles. Ils peuvent également résister à des températures à sec allant jusqu’à 110°C.

Esthétique

Les cuirs marins possèdent un grain et une texture unique en fonction des espèces. Le cuir de saumon, par exemple, laisse apparaître les emplacements des écailles. Ils se différencient donc notablement des autres cuirs exotiques.

L'équipage

Comme dans toutes belles aventures, voici les membres de notre équipe

En chiffres

500

Kilogrammes de peaux valorisées

1552

Cuirs marins produits

3

Types de cuirs développés

15

Fournisseurs français de peaux de poissons

Continue Reading
Top